Institut des Territoires Coopératifs

19 mai – Rêves Ayons

Cébazat (Puy-de-Dôme) – Rencontre avec les acteurs du collectif Rêves Ayons

Son action

Créer du lien entre les habitants de Cébazat, en organisant des actions joyeuses et collectives dans l’espace public. Le collectif “Rêves Ayons” agit pour que les habitants se réapproprient l’espace public, en fassent un lieu de rencontre et de créativité pour tous, toutes générations confondues. Il favorise le “faire ensemble” avec un fonctionnement participatif par projets. Pas de cotisation, pas de manifestation payante, pas de flux financier : la gratuité totale est un principe fondateur.

Et les idées ne manquent pas ! Des réveillons participatifs, à la fabrication de déguisements, d’auto-cartons, carrioles, masques, têtes, et le fameux “géant” du carnaval Big’Bazaire, la Give Box et la “P’tite bibliothèque” libre et gratuite dans le Parc Montgroux…et plein d’autres idées qui germent sans cesse.

La page facebook du collectif Rêves’Ayons est ici ! Nous l’aimons !

Ce qu’ils retiennent de la journée

Des résonances avec nos travaux

Avec tous les collectifs que nous rencontrons désormais, nous reprenons dans notre journal d’itinérance trois points clés que la rencontre a permis d’explorer et de questionner.

Le premier élément saillant dans notre rencontre avec le collectif Rêves Ayons est l’espace de liberté qui est laissé à chacun dans sa décision d’être là, de faire partie du collectif, de s’y engager, mais aussi de prendre de la distance ou de s’en éloigner, souvent pour y revenir. Il n’y a pas d’attentes, ou d’enjeux posés sur les épaules des participants, autre que celui d’être présent si l’on pense être “au bon endroit”. Chacun peut s’y investir, beaucoup, ou moins selon les circonstances de la vie. Cette souplesse est rare. Souvent, des collectifs ont tendance à fixer des “règles d’engagement”, pensant que cela favorisera la coopération. Ils peuvent même fixer des “sanctions”, explicites ou implicites, à ce qu’ils considèrent un manque d’engagement. Nous pensons au contraire que la coopération peut naître lorsque chacun dispose d’un espace de liberté où il peut construire le sens de son engagement, savoir pourquoi il est là, et décider alors de s’engager. Rêves Ayons est un collectif où cette liberté est merveilleusement bien exprimée, effectivement vécue, de manière dynamique, sans enjeux, et tenant compte des événements qui surviennent dans la vie de chacun. Force est de constater que cette liberté donnée renforce l’engagement dans ce collectif.

Deuxième point saillant de notre rencontre : elle illustre bien la notion d’œuvre commune. Pour Rêve Ayons, les “actions sont prétextes” : prétextes à plus de lien, plus de convivialité, plus d’appropriation de l’espace public. D’ailleurs, les actions ne sont pas prédéfinies, ou connue à l’avance. Elles prennent formes et se matérialisent en fonction des opportunités, des désirs et des besoins des uns et des autres. Aucun participant à la rencontre n’a dit que sa raison d’être là était le carnaval, ou la give box, ou le réveillon, mais de partager avec les autres, d’y trouver de la joie, du plaisir, de la vie, d’y construire des liens, de transmettre… Les actions sont au service de quelque chose de plus grand, ce que nous nommons “œuvre commune” qui nous grandit, qui nous déploie, individuellement et collectivement.

Nous tirons une troisième clé de cette belle rencontre. Les questions qu’Emmanuel pose à la fin de la vidéo illustrent la manière dont le collectif se saisit du principe d’action que nous nommons “Entre ce que nous sommes et ce que nous voulons être”. C’est en réinterrogeant régulièrement ces questions, sommes-nous au bon endroit, nos actions sont-elles en cohérence avec ce que nous voulons être, mais aussi avec ce que nous sommes, que le collectif grandit et évolue. Investir cet espace entre ce que nous sommes et ce que nous voulons être c’est se donner la possibilité de devenir autre chose que ce que nous étions, comme l’exprime Emmanuel, et ainsi de se donner de nouveaux rêves, et de faire grandir l’œuvre commune.

Sur la route, avec Fanny

Quelques jours après la rencontre, Fanny, qui est membre du collectif nous rejoint pour marcher avec nous une journée, au coeur du bocage bourbonnais. Avec elle, nous revenons en vidéo sur la rencontre :


L'InsTerCoop est un centre de ressources pour croître en maturité coopérative et faire de la coopération un levier de développement, de résilience et d'innovation au service des personnes, des organisations et des territoires.