Institut des Territoires Coopératifs

23 septembre – l’équilibre des temps

Aujourd’hui est un temps de travail studieux dans un cadre bien agréable, le Domaine du Moulin Foulon à Essay. Cette journée est un peu particulière : elle est née de notre décision d’apporter un meilleur équilibre au cœur des activités liées à l’itinérance.

Comme tout un chacun, nous sommes à chaque instant face à ce choix qui est de décider de la manière dont nous allons répartir notre temps… Vaste question que cette recherche d’équilibre et de notre capacité à donner, ou non, la place et le temps nécessaires à la réalisation de nos intentions. Nos intentions nécessitent du temps, en termes de quantité, mais aussi des temps, de natures différentes. Savoir respecter ces différents temps est essentiel, y compris lors de l’inévitable adaptation aux événements, aux situations ou aux personnes.

Sans grossir le trait nous pouvons affirmer que lors de nos rencontres avec les collectifs, le mot « temps » est le mot le plus souvent prononcé, et par tous (par les participants comme par nous-mêmes). Il y a un lien très fort entre le rapport au temps de chacun d’entre nous et le principe d’action de la coopération autour de la notion de place. C’est l’occasion d’entrevoir d’autres facettes de cette dialogie “entre la place que l’on prend et la place que l’on laisse”. Souvent, elle est réduite à sa dimension de notre rapport à l’autre. Or, elle est également à l’oeuvre dans notre rapport au temps : la juste place que l’on donne à un rendez-vous, à un entretien, à la détente, à la famille, au repos, à l’appropriation d’un apprentissage etc…

Nous sommes nous-même confrontés à cette recherche d’équilibre et l’organisation de cette itinérance a été l’occasion de mettre en pratique la prise en compte de tous les enseignements des itinérances précédentes. Nous avons besoin de faire vivre en harmonie et en équilibre les différents temps qui jalonnent une itinérance : le temps de la marche, le temps des rencontres informelles, le temps du travail avec les collectifs, le temps de notre travail pour générer au jour le jour le journal de l’itinérance, les immanquables temps de logistiques diverses et variées, le besoin de repos, le temps des rencontres imprévues et utiles…

Conserver les équilibres nécessaires entre la place que l’on décide d’accorder à chacun des temps, de même que la place que l’on décide de laisser vide et disponible à l’imprévu, nous impose une vigilance de chaque instant, entre souplesse et rigueur.

Au fil de nos itinérances, notre environnement ne cesse de changer : le journal d’itinérance avec ses vidéos de clôture un désormais un livrable attendu, des partenaires nous accompagnent comme observateurs et nécessitent un temps de briefing, les conf’échanges se sont greffées sur le chemin… Cet équilibre est à revoir et à et à ajuster en permanence. Une gymnastique quotidienne !

L'InsTerCoop est un centre de ressources pour croître en maturité coopérative et faire de la coopération un levier de développement, de résilience et d'innovation au service des personnes, des organisations et des territoires.